CREATIS

CREATIS

Réhabilitation de locaux à l’Espace CREATIS

Lieu : saint quentin (02)

Montant : 3 862 143 € ht

Date de reception : 2006

Superficie : 4 080,00 m²

Mission : base+OPC

Descriptif

CREATIS 1

Superficie : 2065 m² de SHON

Coût : 1 067 143,10 € ht

Mission : base + OPC

 

CREATIS 2

Superficie : 3256 m² de SHON

Coût : 2 795 000 ,00 € ht

Mission : base + OPC

 

 

Le site provient de la division du Centre de Séjour pour personnes âgées Cordier.

Cet ensemble de 3 bâtiments  (appelés D, E et F) issu de la propriété du centre hospitalier est localisé à l’ouest de la ville, à proximité de la zone d’activités appelée « le Bois de la Chocque ». La communauté d’agglomération a décidé d’y installer une pépinière d’entreprises dédiée aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ces trois bâtiments sont organisés en H. Le bâtiment D, aile gauche de ce H, a fait l’objet d’une première tranche de travaux de réhabilitation et de restructuration. Il a été livré en 2001.  La deuxième tranche, comprenant les bâtiments E (au centre) et F (aile droite du H), mais aussi à aménager les abords, a été livrée en 2006.

 

Les qualités technique et architecturale  des bâtiments nous ont imposé de les conserver. (architecture éclectique du début du siècle, bâtiments Art Nouveau)

 

La maçonnerie de brique pleine en bon état de conservation, les modénatures qui la constituent, la composition des façades, mais aussi la composition du plan masse, confèrent à l’ensemble une aptitude naturelle à la restructuration envisagée. Les plans libres dégagés par la structure mise en œuvre permettent une nouvelle distribution sans modifications majeures. Notre intervention sur les bâtiments s’est donc limitée à la rénovation des façades, et pour les besoins du programme à la création de 2 SAS d’entrées. Nous les avons dessinés dans le pur style des bâtiments existants, en réduisant volontairement leur impact sur les façades. C’est pour cette raison qu’ils sont symétriques et largement vitrés, de façon à rester légers et transparents. Ils sont traités horizontalement dans les proportions du bâtiment E sur lequel ils se rattachent.

 

Notre intervention est plus significative sur le traitement des abords. La dimension de l’histoire du site, notamment les styles architecturaux présents conduit à une composition paysagère  capable de faire le lien entre ces marques de l’histoire et notre époque.

L’espace extérieur est traité comme un vrai parc qui englobe les bâtiments selon un jeu d’échelle qui prend en compte la réalité de composition du Bois de la choque, l’espace libre dévolu au stationnement et les patios dans le cadre de leur proximité des espaces de travail.

L’unité est recherchée sur ce site, la diversité exprime le jeu des échelles avec une prise en compte de la composition du Bois de la Choque, dans ses vocabulaires paysagers notamment.

 

L’espace est construit selon la philosophie du développement durable tant dans la gestion des  eaux que dans la diversité des écosystèmes et les jeux d’ambiance offerts aux personnes qui visitent ou travaillent sur le site. Tout d’abord, le mur d’enceinte est supprimé. Il laisse place à une grille de style parc qui permet la transparence depuis le Bois de la Chocque tout en assurant la sécurité du site. Il s’agit là d’une première relation directe « au monde extérieur » et notamment aux activités de la zone. La perspective centrale est aménagée de manière à accentuer encore plus ce lien physique et visuel. Elle est marquée par un traitement spécifique à caractère piétonnier, mais aussi, hiérarchiquement par la mise en place d’éléments qui conduisent d’un espace végétal à un espace construit.

C’est la pergola recouverte de plantes grimpantes (chèvrefeuille par exemple) qui garantira cette transition. De part et d’autre ce cet axe central, les places de stationnement sont organisées  selon une composition paysagée à partir de haies de buis et d’arbres à hautes tiges de type Tilia Cordata. Ces haies servent à masquer pour l’essentiel les automobiles. Les arbres constituent une masse végétale générale donnant à l’ensemble un caractère boisé.

Au premier plan, nous avons créé un bassin d’agrément traité sur le thème de la mare.

La récupération et le stockage obligatoire de l’ensemble des eaux pluviales du site nous ont conduits à cette solution, intégrant ainsi un élément supplémentaire au caractère ludique : l’eau. L'association de l’eau au végétal confère un rythme paisible à ce lieu de travail dédié aux nouvelles technologies. Les arbres fruitiers existants sont conservés le long de la voie d’accès existante. Pour le reste, les espaces libres de plantations et de circulations sont engazonnés.

Saint Quentin - Hauts de France TETRAKTYS Atelier
4, Rue Claude Chappe
02100 SAINT QUENTIN
Tél: 03 23 64 22 64   Voir sur la carte Contact
Sanguinet - Nouvelle Aquitaine TETRAKTYS Atelier
21, Avenue du Stade
40460 SANGUIINET
Tél: 09 81 28 27 64   Voir sur la carte Contact
images